top of page
SCORE.jpg

La réparation des tendons de la coiffe des rotateurs

Votre état nécessite la réalisation d'une intervention chirurgicale dite suture des tendons de la coiffe des rotateurs. Cette fiche est destinée à vous en expliquer le but et les éventuels inconvénients et complications qui pourraient survenir.
 

Je vous demande de lire attentivement ce document d'information et reste à votre disposition pour vous exposer en complément toute autre précision que vous souhaiteriez.

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Instagram

Qu'est-ce qu'une intervention de réparation de suture des tendons de la coiffe des rotateurs de l'épaule?

La cause la plus fréquente de remplacement d'une articulation est: la douleur, l'enraidissement et l'incapacité fonctionnelle due à la destruction articulaire par arthrose qui est le vieillissement de l'articulation ou arthrite rhumatoïde qui est l'atteinte inflammatoire de l'articulation ou séquelle de fracture.

La destruction du cartilage articulaire entraîne l'apparition de douleurs et la limitation des mouvements du fait de la disparition du glissement harmonieux.

La cause la plus fréquente de destruction articulaire est la désaxation du genou en parenthèse dite" genu varum "ou à l'inverse en " genu valgum". Cette désaxation, en entraînant une augmentation des pressions, va conduire progressivement à la dégradation de l'articulation. Cette dégradation s'appelle l'arthrose du genou ou gonarthrose

Comment va se dérouler cette intervention?

Le remplacement d'une articulation est une intervention chirurgicale. Vous serez anesthésié grace à une "rachianesthésie", où seules les membres inferieurs sont endormis. il est possible de réaliser une anesthésie générale où vous dormirez entièrement. Le choix du type d'anesthésie sera a discuter avec l'anesthésiste lors le la consultation d'anesthésie préopératoire.

La préparation de l'intervention se fait par ordinateur grace à un programme de modélisation en 3D. Cela permet de choisir au mieux le type d'implant et son positionnement. Des instruments fabriqués sur mesure grace à une imprimante 3D de haute précision, permettront de mettre en place la prothèse.

La technique chirurgicale permet de minimiser les douleurs et saignement post opératoire. une récupération rapide pourra ainsi être obtenue.

La prothèse de genou est en général réalisée en métal, pour la pièce fémorale parfaitement adaptée à une pièce correspondante du plateau tibial en plastique de haute densité (polyethylène).

Ces pièces sont habituellement collées à l'os grace a une substance que l'on appelle hydroxyapatite. Cette technique est dite "sans cimenté". Elle permet d'avoir une meilleure tenue de la prothèse sur l'os par rapport à un ciment chirurgical classique.

 

Après l'intervention devrez-vous suivre une phase de réadaptation?

La rééducation sera débuté dès le lendemain. Il n'y a pas d'attelle. L'appui complet est autorisé.

Les premiers pas seront effectués le lendemain de l'intervention avec l'aide d'un kinésithérapeute.

La sortie est autorisées dès de 5ème jours en fonction de la récupération de l'autonomie.

La sortie peut se faire a domicile en fonction de l'aide présente au domicile. Un centre de rééducation pourra etre demandé, mais il n'est pas indispensable.

 

Quels sont les résultats à attendre de cette intervention?

Le principal bénéfice à attendre est la suppression des douleurs et une amélioration de la mobilité. Vous pourrez reprendre une activité physique modérée comme la marche sportive, le vélo, la marche en montagne, la natation.

Beaucoup de patients présentent après l'intervention, un endolorissement et une faiblesse qui peuvent durer quelques semaines ou même quelques mois.

Cette gêne est liée à l'intervention mais aussi, au fait qu'une articulation détruite et douloureuse voit sa musculature s'affaiblir.

Elle mettra plusieurs mois après la disparition de la douleur à retrouver une fonction plus proche de la normale. Le genou restera chaud entre 3 et 6 mois.

 

Il n'y a pas de chirurgie qui soit complètement sans risques. Vous bénéficierez d'une exploration soigneusement menée en collaboration avec votre médecin traitant et le médecin anesthésiste.

La complication majeure est l'infection. Elle peut survenir dans les suites opératoires immédiates au niveau de la plaie opératoire ou plus tard, voire même, plusieurs années après l'intervention.

L'infection peut nécessiter une ré-intervention associée à un traitement antibiotique adapté, voire même, conduire à l'ablation de la prothèse. L'infection peut s'étendre à la prothèse, à partir d'un autre site que la plaie opératoire.

La deuxième complication la plus redoutée est la thrombophlébite du membre inférieur opéré ou du côté opposé dont la conséquence la plus grave est l'éventuelle embolie pulmonaire qui peut même entraîner chez certains sujets fragilisés un décès.

Cette complication sera prévenue systématiquement par un traitement anticoagulant préventif; le plus souvent par héparine dite de "bas poids" moléculaire, la mobilisation douce et précocement débutée.

Les autres complications sont liées directement à la prothèse. On pourra constater:

- Le descellement qui est un problème mécanique, la prothèse ne tient plus dans sa liaison avec l'os. Il pourra être nécessaire de procéder à un changement de prothèse.

- L'usure qui se produit toujours bien qu'elle soit difficile à mesurer. Cependant elle conduit rarement à la nécessité d'un changement de prothèse.

- La rupture du matériel pouvant survenir soit spontanément, soit à la suite d'une chute. Elle nécessitera un changement de prothèse.

- L'apparition d'une lésion nerveuse: rarement, une lésion nerveuse peut apparaître au décours d'une prothèse totale du genou. Il s'agit souvent d'interventions sur une articulation gravement atteinte. La récupération est souvent spontanée en quelques semaines, mais dans quelques cas, la récupération ne se fera pas, nécessitant soit une intervention sur le nerf, soit une intervention palliative, soit le port d'une orthèse.

 

Quelle est la durée d'une prothèse du genou?

La durée de survie d'une prothèse du genou dépend de la pathologie qui a nécessité cette intervention, de l'âge et de l'état général et de l'utilisation qui en sera faite.

La majorité des personnes âgées peuvent espérer que leur prothèse totale durera toute leur vie. Les personnes plus jeunes, qui de plus, mènent une vie plus active, auront probablement une deuxième prothèse.

Le matériel et la technique chirurgicale s'améliorent par ailleurs rapidement. L'avenir est de fait prometteur pour les patients qui choisissent d'avoir la mise en place d'une prothèse totale.

Contact

Urgence de la clinique Maymard : 04 95 55 38 54

Consultation : 04 95 30 87 44

bottom of page